Larmes de joie

Larmes de joie (Risate di gioia) (1960) (106mn) de Mario Monicelli

larmes-de-joie-afficheGioia Fabbricotti surnommée Tortorella, une figurante de Cinecittà qui, pour gagner sa vie, s’échine dans de petits rôles en rêvant de devenir une diva, refuse pour le réveillon de fin d’année la compagnie d’Umberto Pennazuto, un ancien acteur surnommé Infortunio pour sa capacité à provoquer de faux accidents et à escroquer les assurances. Infortunio a promis à son ami Lello, un pickpocket, de l’aider pendant la nuit de la Saint Sylvestre pour tenter quelques coups. Les trois personnages se rencontrent par hasard et Tortorella – qui a été abandonnée par les amis avec qui elle devait réveillonner – oblige les deux hommes à l’accompagner à un bal masqué.

« Une comédie mélancolique, élégante et raffinée qui renvoie aux meilleurs Blake Edwards. »

Avec Anna Magnani, Totò, Ben Gazzara


A lire :

avoir-alire

dvdclassik


Droits : Les Acacias ou SND-M6

Une réflexion sur “Larmes de joie

  1. Ping : 5e Festival du film italien : Larmes de joie – Mia Madre | Association Ciao Réunion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s