La calandria

La calandria (1972) (80mn) de Pasquale Festa Campanile

la-calandria-afficheNaissance de deux jumeaux à Modène : une fille prénommée Santilla et un garçon prénommé Lidio. À cause d’un conflit avec les Turcs, les jumeaux se retrouvent séparés. Santilla qui est plus exposée au danger doit se travestir en homme et se fait appeler Lidio. Elle est recueillie par Perillo, un marchand, qui la croyant homme la conduit à Rome et veut la marier à sa fille Virginia. Lidio est aussi à Rome. Il est amoureux de Fulvia, une femme mariée à Calandro et, pour pouvoir la voir, il se déguise en femme et prend le nom de Santilla. Calandro tombe amoureux de lui, le croyant femme. La comédie commence donc à Rome, les jumeaux ont 18 ans, ils prennent tous les deux l’identité de l’autre, sans savoir qu’ils sont dans la même ville. Toute la comédie tourne autour de ce couple de jumeaux qui doit se retrouver.

Avec Lando Buzzanca, Barbara Bouchet, Salvo Randone, Agostina Belli


Critique :

comingsoon.it


Droits :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s