Pauvres mais beaux

Pauvres mais beaux (Poveri ma belli) (1957) (101mn) de Dino Risi

pauvres-mais-beaux-afficheA Rome. Liés par une solide amitié, Romolo et Salvatore partagent le même et inlassable intérêt pour la gent féminine. Assez logiquement, ils en arrivent un jour à s’éprendre de la même demoiselle, une belle plante prénommée Giovanna. Entre les deux amis, devenus concurrents, l’orage menace et le coeur de la mignonne balance. L’intrusion d’un troisième larron mettra tout le monde d’accord…

Avec Marisa Allasio, Maurizio Arena, Renato Salvatori, Memmo Carotenuto, Lorella De Luca


Critiques :

Télérama

avoir-alire

leblogducinema.com

arte.tv/sites/olivierpere


Droits : Les Films du Camélia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s