L’homme aux cent visages

L’homme aux cent visages (Il mattatore) (1960) (95mn) de Dino Risi

lhomme-aux-cent-visages-afficheGerardo, un acteur raté, s’est marié récemment. Il reçoit la visite d’un mendiant qui parvient à gagner sa confiance. Ce dernier, qui est en réalité un policier, l’incite à raconter sa vie. Gerardo lui explique alors fièrement qu’il vit d’audacieuses escroqueries et que, tel le caméléon, il est en mesure de changer à volonté de visage pour abuser les gogos et arriver à ses fins. Le policier profite de cette confession pour l’arrêter sous les yeux de sa femme médusée…

« C’est la première collaboration entre ­Risi et Gassman. Le scénario de Scola et Maccari (qui se retrouveront deux ans plus tard dans Le Fanfaron) offre au comédien un festival à la Alec Guinness ou à la Peter Sellers : pas moins de dix-sept rôles, aux déguisements plus ou moins voyants ! Certains sont plus convaincants que d’autres, et le film, un poil bavard, est parfois laborieux. Mais on rit souvent… Ce n’est d’ailleurs pas seulement une grosse farce : on peut déjà y lire en filigrane toute la misanthropie de Risi. Car les victimes de Latini sont les petits-bourgeois étriqués d’une société italienne en pleine mutation : l’amertume de Guitry dans Le Roman d’un tricheur n’est pas si loin… « — Aurélien Ferenczi Télérama

Avec Vittorio Gassman, Anna Maria Ferrero, Fosco Giachetti, Luigi Pavese


Critiques :

senscritique.com

artgitato.com


Droits : ???

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s