Le bel Antonio

Le bel Antonio (Il bell’Antonio) (1960) (105mn) de Mauro Bolognini

le-bel-antonio-afficheAntonio Magnano, jeune homme fringuant ayant réussi à Rome, revient en Sicile auprès des siens afin d’épouser une jeune femme, la timide mais belle Barbara Puglisi, fille d’un riche industriel… La réputation de coureur de jupons que s’est forgé malgré lui Antonio à la ville le suit dans son pays natal et lui vaut l’attention de tous, particulièrement de ces demoiselles, toutes plus jalouses les unes, les autres de l’héritière Puglisi… L’union de ces deux-êtres crée littéralement un « événement  » et semble inoxydable tant le couple reste fusionnel. Cependant Antonio est incapable d’avoir tout rapport sexuel avec sa jeune épouse, et ce, même au bout de une année partagée. Le mariage se trouve alors nul devant Dieu car non consommé, tradition quelque peu surprenante mais inéluctable ..

« Une pépite du cinéma italien de la grande époque, aussi singulière que déconcertante. Traiter de l’impuissance sans tomber dans la grosse farce, la gaudriole, est une performance assez rare qu’il faut mettre au crédit du sérieux du scénariste Pasolini, dans son approche de la sexualité. Bolognini met un scène une haute société sicilienne foncièrement archaïque dans ses mœurs, malgré ce qu’elle veut en laisser paraître, régie par un machisme mythomane pathétique, l’hypocrisie, le cynisme intéressé de mariages arrangés, une absolue ignorance du désir féminin. » benoitparis allocine.fr

« Mastroianni venait d’exploser en séduc­teur mondain dans La Dolce Vita, de Fellini. Sans perdre de temps, il cassa son immédiate et légendaire image de marque. Dans cette charge satirique, très osée pour l’époque, le don Juan incarne… un im­puissant. Quant à Claudia Car­dinale, qui venait d’être une pension­naire de maison close dans La Viaccia, de Bolognini également, elle est ici une jeune fille vierge ! Ils sont tous deux magnifiques en affrontant des situations déli­cates dans le sous-­entendu. » Philippe Piazzo telerama.fr

Avec Marcello Mastroianni, Claudia Cardinale, Pierre Brasseur, Rina Morelli, Tomas Milian, Fulvia Mammi, Patrizia Bini, Anna Arena, Nino Camarda, Guido Celano, Maurizio Conti, Maria Luisa Crescenzi, Salvatore Fazio, Jole Fierro, Cesarina Gheraldi


Critiques:

allocine.fr

telerama.fr

senscritique.com

avoir-alire.com

critikat.com

dvdclassik.com


DroitsThéâtre du Temple

5 réflexions sur “Le bel Antonio

  1. Ping : Cinéma italien à la Réunion : La Sicile fait son cinéma | Association Ciao Réunion

  2. Ping : La Sicile fait son cinéma : tout savoir | Association Ciao Réunion

  3. Ping : La Sicile fait son cinéma : le programme | Association Ciao Réunion

  4. Ping : La Sicile fait son cinéma : rappel | Association Ciao Réunion

  5. Ping : La Sicile fait son cinéma : programme du 3/11/2017 | Association Ciao Réunion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s