Bellissima

Bellissima (1951) (115mn) de Luchino Visconti

bellissima-afficheMaddalena, qui vit dans un quartier pauvre de Rome, inscrit sa très jeune fille à une audition organisée par le metteur en scène Blasetti aux studios Cinecittà. Toutes les mères qui ont eu connaissance de l’annonce affluent à Cinecittà avec leurs filles pour leur faire passer une audition. Maddalena est très déterminée à ce que ce soit la sienne qui soit choisie; elle a investi toutes ses économies dans ce but, pour que sa fille soit la plus jolie, la mieux habillée. Elle a placé en elle tous ses espoirs. Dans les studios, elle croise un homme qui cherche à exploiter sa naïveté et à l’escroquer en lui proposant un piston inventé de toutes pièces. Lors des essais de l’enfant devant la caméra, les rires et les sarcasmes des responsables devant sa gaucherie juvénile vont révolter Maddalena qui refusera finalement la proposition de contrat, anéantissant en même temps ses propres rêves.

« Luchino Visconti, plus néoréaliste que jamais, ne s’arrête pas au portrait d’une femme ; il raconte les espoirs et les désillusions d’une partie de la population italienne au lendemain de la guerre. Des pauvres, humiliés, qui fantasment sur les nantis des beaux quartiers, les stars de cinéma. » Anne Dessuant telerama.fr

Avec Anna Magnani, Walter Chiari, Alessandro Blasetti, Tina Apicella, Gastone Renzelli


Critiques:

allocine.fr

telerama.fr

senscritique.com


Droits: ???

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s