Kaos, contes siciliens

Kaos, contes siciliens (Kaos) (1984) (188mn version originale, 140mn version française) de Paolo Taviani, Vittorio Taviani

Kaos, contes siciliens afficheL’Autre Fils, Requiem, Mal de Lune et Entretien avec la Mère, tels sont les titre des quatre contes mis en images par les frères Taviani. Ils nous transportent dans un univers envoutant où la tragédie, le fantastique et le rêve se confondent.

«L’autre fils». Une mère rejette celui de ses quatre fils qui l’aime et la vénère le plus. Tandis que les autres s’exilent aux Etats-Unis, lui seul reste à ses côtés. – «Le mal de lune». Sidora vient de convoler en justes noces avec un jeune paysan, Batà. Mais elle découvre ce qu’il s’était bien gardé de lui avouer : chaque nuit de pleine lune, il se change en loup-garou. – «Requiem». Le patriarche des bergers est à l’article de la mort. Ceux-ci se rendent en ville et sollicitent du maire l’autorisation de transformer les champs qu’ils cultivent sans les posséder en cimetière. Violemment opposé à leur projet, le premier magistrat envoie la police pour détruire le champ des morts. – «Entretien avec la mère». L’écrivain Luigi Pirandello retourne dans la maison qui l’a vu naître. Sa mère morte lui apparaît…

« Ajoutant au ravissement, le fantastique rôde avec son cortège de loups-garous, de revenants, de morts-vivants, de têtes coupées… Aspects éternels du conte populaire européen, de l’apologue, et qui, selon les Taviani, disent mieux peut-être qu’un discours plus pointu le drame du Sud, de la Sicile. Et expliquent le terreau de la Mafia, dévoilent l’amertume et la détresse des humbles, la vie privée impossible, car naissance, vie et mort échappent encore à la maîtrise des individus et, en attendant la fin du chaos, relèvent toujours du fatum , du destin, de l’oracle. Ou des puissants. » Ignacio Ramonet monde-diplomatique.fr

Avec Margarita Lozano, Orazio Torrisi, Massimo Bonetti, Claudio Bigagli, Franco Scaldati, Omero Antonutti, Pasquale Spadola, Regina Bianchi, Carlo Cartier, Biagio Barone, Laura De Marchi, Enrica Maria Modugno, Laura Mollica, Salvatore Rossi, Anna Malvica, Giovanna Taviani


Critiques:

allocine.fr

monde-diplomatique.fr

odysseeducinema.fr

telerama.fr


Droits:???

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s